Le programme Canada créatif est un accélérateur qui, par une série ateliers, de conférences, de coaching et d'activités de réseautage, favorise la pratique, l’expérimentation et l’interaction pour mieux intégrer les apprentissages de compétences clés dui futur: créativité, adaptabilité, commkunication, résolution de problèmes et collaboration.

Nous avons pleuré, nous avons rigolé, nous nous sommes tenus, entraidés et encouragé et un réseau précieux s'est crée au fil des 5 samedis qu'a duré cette formation.

Un immense bravo à la cohorte 15, you guys rock!

En tant que formateur et maître d'atelier du programme Canada Créatif de la Factry, avec Amélie Barbier comme guide de cohorte, nous avons mené une merveilleuse cohorte d'une trentaine d'immigrant.es francophones à développer des compétences nécessaires et essentielles à la nouvelle réalité de notre monde.

Mais cette cohorte est bien plus que ça pour nous et pour les participant.es, grâce à un climat de bienveillance et de sécurité psychologique, des amitiés, des liens durables et forts (synapses humaines), favorisant non seulement la créativité mais surtout l'entraide, une autre compétence essentielle dns le monde dans lequel nous vivons.

Voyez par vous même :) :

le philosophe humaniste et généticien Albert jacquard est éloquant à ce sujet:


Canada créatif en bref

  • Formation gratuite et en français
  • 60 h (30 h en personne + 30 h en ligne)
  • 30 participants par cohorte
  • Offert dans les grandes villes canadiennes les compétences pour mieux évoluer dans votre nouvel environnement de travail, il vous aide à mettre en valeur votre identité professionnelle, et vous permet d’enrichir votre réseau de contacts.
  • Des clés qui vous guideront vers votre accomplissement professionnel.

Voyez par vous même :)

20240210_170802
IMG_0224
20240210_105433
Cohorte_15
IMG_0224
20240210_155029
20240210_154836
IMG_0211
IMG_0215
IMG_0222
IMG_0223
IMG_0224

Je vais parler du concept d'Ikigaï à ma cohorte Canada créatif samedi prochain à la Factry. À ce sujet, j'enseigne maintenant officiellement mes 5 passions: la créativité, le dessin, la programmation, le storytelling et la direction visuelle inspirés du monde du cinéma et maintenant la 3D à Rubika Montréal!

Je planche justement à monter mon cours sur la simulation et l'animation 3D avec Blender. Peut-être que le fait que j'ai souvent répété à mes élèves et aux profs à Rubika que Blender est rendu aussi valide et pertinent dans le monde du jeu vidéo et de la 3D que Maya, mais en pas mal plus gratuit :) (vive l'axe des Z vers le haut!! 🤣 ) Il faut selon moi commencer à l'enseigner car de plus en plus de studios incorporent Blender dans leur pipeline!

Fais-je dans mon froc? Absolument! Mais je sais que j'ai les compétences et que je vais livrer. À ce sujet, je déteste l'expression "Fake it 'till you make it". I'm sorry, mais restons authentiques et intègres: "Learn it 'till you make it".

Cela m'amène aussi à parler de deux concepts qui me tiennent à coeur : les opportunités sont toujours là, mais non seulement elles ne nous attendent jamais, mais on ne les remarquera même pas ou on ne saura pas quoi faire avec si on n'est pas préparé.

Comment se préparer alors? Eh bien Umberto Eco l'a très bien résumé: "Seek knowledge for its own sake", cherchez à apprendre pour le pur plaisir d'apprendre sans esprit de profit ni calcul de retour sur votre investissement en temps ou en énergie; votre ROI est déjà atteint: j'ai appris quelque chose et j'ai eu du plaisir à le faire! (À ce sujet, développez votre posture d'apprenant, prenez plaisir à apprendre pour le pur plaisir d'apprendre, ça s'entraîne, si si!). Plus tard, bien plus tard, ce que vous avez appris vous servira à saisir une opportunité à laquelle vous n'auriez jamais pu penser ou prévoir. "You only connect the dots after" - Steve Jobs

À ce sujet, cela fait environ 5 ans que j'apprends Blender, pour le pur plaisir d'apprendre. Cette simulation m'a permis de démontrer mes capacité à donner un cours sur la simulation et l'animation avec Blender aux élèves de Rubika (Ma réputation en tant que prof de perspective à cette même école aidant grandement bien sûr):



Le Labo IV est dirigé par Ingrid Verduyckt, PhD, professeure agrégée à l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal et chercheure régulière au Centre de Recherche Interdisciplinaire en Réadaptation du Montréal métropolitain.

Avant tout, le Labo IV est ce qu’en font les membres étudiants, les personnes usagères et clinicien·ne·s participant·e·s ainsi que les scientifiques qui collaborent avec nous. C’est l’ensemble de ces personnes qui font naître et grandir, collaborativement, les projets de recherche que le laboratoire héberge.

Curieux et curieuses, nous cherchons à mieux comprendre comment nous pouvons améliorer la participation sociale des personnes qui vivent avec un trouble de la communication. Ouvert·e·s, nous reconnaissons l’apport de champs disciplinaires multiples dans le développement d’approches innovantes pour créer une société plus inclusive. À l’écoute, nous portons attention à la voix des personnes usagères, des clinicien·ne·s, et du grand public pour créer des nouvelles connaissances qui font sens.

En tant que professionnel de recherche au sein de laboratoire, j'oeuvre à la conception et au maintien de sites webs tels que le Labo IV lui-même ou le site Voix et santé. Ces sites webs sont conçus à l'aide de Django et Bootstrap.

J'aide également à la gestion des projets (nous utilisons Notion), j'organise des ateliers de design thinking ou de brainstorming et j'aide également les chercheur.es à designer leurs affiches ou logos de leurs sites web respectifs.

Ingrid dit que je suis Agent créatif au sein de son laboratoire, un titre que j'adopte avec grand plaisir!

Voici par exemple le logo du site Voix et santé:

Logo Voix et Santé

Ainsi que le logo du site Parkinson voix et déglutition:

Logo Parkinson voix et déglutition

En mode "field research" à l'Institut Cardiologie de Montréal, où j'ai eu le privilège aujourd'hui de visiter le bloc opératoire, d'assister à une chirurgie à coeur ouvert puis à la superbe chorégraphie qui se fait en post-op aux soins intensifs.

Qu'est-ce que je fais là me direz-vous? Eh bien je travaille sur un projet de roman graphique qui illustrera le rôle essentiel que jouent les infirmiers et infirmières dans la détection et la gestion des urgences pendant et après des chirurgies à coeur ouvert.

Ce roman graphique sera basé sur les résultats d'une recherche menée par Dr. Patrick Lavoie de la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal, avec la collaboration de Dre Virginie Tessier de l'École de design de la Faculté de l'aménagement de l'Université de Montréal.

Un immense merci à Patrick et aux infirmières/infirmiers et personnels de l'ICM de m'avoir accueilli et m'avoir permis de faire ma recherche visuelle et documentaire.

Ce sont des anges qui sauvent des vies.

Pour en savoir plus sur les projets de recherche du Dr Patrick Lavoie: labolavoie.ca

Formateur et maître d’atelier du programme Canada créatif à la Factry , avec ma complice Amélie Barbier comme guide de cohorte, on forme les immigrants francophones à travers le Canada à développer 5 grandes compétences indispensables aujourd’hui: Créativité, Communication, Collaboration, Résolution de problèmes, Adaptabilité.

Un programme gratuit pour professionnel nouvel arrivant, peu importe le champ d'expertise, ce programme vous aidera à développer les compétences transversales les plus recherchées sur le marché du travail canadien d’aujourd’hui et de demain. Et ce que je peux vous garantir, c'est que vous allez développer votre posture créative, votre posture de l'apprenant et vous allez apprendre de manière bien différente!

Changer de pays, ça ne veut pas dire repartir à zéro, bien au contraire. Votre bagage est déjà riche, et la grande majorité de vos savoir-faire sont transférables. Mais trouver comment les mettre en valeur, maîtriser les interactions en milieu de travail et rebâtir son réseau sont des défis qui demandent du temps.
Le programme Canada créatif est un accélérateur. Il vous donne les compétences pour mieux évoluer dans votre nouvel environnement de travail, il vous aide à mettre en valeur votre identité professionnelle, et vous permet d’enrichir votre réseau de contacts. Des clés qui vous guideront vers votre accomplissement professionnel.

J'ai le grand honneur et le privilège d'être, après 2 ans en tant que membre du CA, président du conseil d'administration de la compagnie de danse contemporaine Virginie Brunelle.

Je suis un grand passionné de danse bien que je danse comme un pied (mais quel pied!); je gravite autour de ce merveilleux monde depuis une vingtaine d'années et nous sommes franchement choyés à Montréal, depuis La la la Human Steps jusqu'à Danse Danse qui nous propose chaque des programmations de calibre international en passant par Louise Lecavalier's Fou glorieux.

Pourquoi j'aime autant la danse contemporaine? c'est l'une des plus belles et des plus "raw" formes de communication, d'expression, certes difficile d'accès parfois, souvent, et qui par conséquent demande un lâcher prise de la part du spectateur, un lâcher prise salutaire.

Et Virginie? Après avoir clairement défini son propos, Virginie plonge systématiquement dans une recherche musicale, phase essentielle de son processus créatif. La musique devient sa source d’inspiration, guidant la construction chorégraphique dans laquelle chaque idée porte son intention, ses compositions spatiales et sa symbolique. Une fois en studio, elle peaufine la structure en précisant les dynamiques de rythmes, les pauses, l’intensité des gestes, leur délicatesse, les regards et les respirations, telles les notations de nuances, d’attaques et de phrasés sur une partition musicale. Cette approche précise, où chaque élément est méticuleusement réfléchi, permet à Virginie d’insuffler de l’émotion derrière chaque geste, créant ainsi une expérience artistique riche et profonde.

Aujourd'hui j'ai l'honneur d'être parmi les 3 juges qui évalueront les projets et solutions novatirces de jeunes cégepiennes et cégepiens partout à travers le Québec dans le cadre de L'Odyssée de l'objet en 48 h - 2e édition à la Faculté de l'aménagement - Université de Montréal. Cet évènement est organisé par Réseau Technoscience.

L'Odyssée de l'objet est un concours de design industriel en deux volets offerts aux élèves du secondaire et du collégial partout au Québec. D'origine belge, ce concours permet aux élèves d'en apprendre plus sur les différentes étapes menant à la conception des objets qui les entourent quotidiennement. Les participants auront la chance de côtoyer des professionnels du milieu qui auront comme rôle de les épauler dans leur démarche.

Les élèves sont amenés à faire l'usage de leur créativité et de leur esprit de collaboration afin de concevoir un objet à la fois simple et innovant répondant à une thématique donnée. Cette expérience unique permet de repenser le monde de demain à travers une démarche amusante.

Mon coup de coeur est allé au groupe du Cégep de Dawson et leur design nommé Simple ouverture, pour leur maquette d'abord, qui alliait esthétique, fonction, design, beauté et utilité. Non seulement leur design était brillant, mais le souci de l'esthétique et de la beauté de l'objet combiné à leur manière spontanée et assurée de présenter l'objet ont contribué à séduire et convaincre les juges, moi le premier.

L'équipe a gagné le 1re prix, prix accompagné d'une bourse de 1000 $, Bravo à Annabelle Mailhot, Veronica Silva, Ziyu Kang et Jennyfer Raymond du Collège Dawson!

Le 24 août 2023, je portais la toge et le mortier pour la première fois depuis le millénaire dernier. J'ai reçu, de la part du recteur de l'Université de Montréal et de notre nouvelle doyenne à la Faculté de l'aménagement - Université de Montréal, le prix d'Excellence en enseignement de cette même faculté où j'enseigne le dessin à l'École de design - Design Industriel - Université de Montréal.

Pour quelqu'un qui a commencé l'enseignement du dessin en 2019, après 22 ans en ingénierie, c'est un prix que je prends et qui confirme que j'ai fait un bon choix de nouvelle vie (je travaille très fort à trouver des nouvelles manières créatives, ludiques andragogiques et pédagogiques d'enseigner et de transmettre mes passions).

Je me remercie d'abord d'avoir eu le courage de faire ce choix et je remercie surtout mes très proches gens de coeur qui m'on aidé d'une manière ou d'une autre; et bien sûr mes élèves, à l'École de design, à l'Académie des Beaux-Arts de Montréal, à Rubika Montréal à l'Institut Grasset , à la Vie étudiante Université de Montréal, à la Factry, élèves qui me rendent au centuple la passion que je tente de leur transmettre!

De gauche à droite sur la photo, Daniel Pearl, professeur titulaire à la Faculté de l'aménagement et récipiendaire avec moi du prix d'Excellence en enseignement, yours truly, Izabel Amaral, directrice de l'École d'architecture , Danielle Dagenais, directrice de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage et Carmela Cucuzzella, doyenne de la Faculté de l'aménagement.

Ce prix est très significatif pour moi car il souligne et appuie et, quelque part, valide de manière extérieure ma grande décision de vie à 50 ans (que ma fille appelle ma crise de cinquantaine :D !) où j'ai laissé tombé ma job d'ingénieur bien payée pour me consacrer plus à l'art et à l'enseignement.

Design du site (🎨) Mirak (2024)